La méditation

Je fais de la méditation depuis 1998. Aujourd’hui, je choisi de faire le point sur la méditation, suite à mon processus et à toute cette expérience développée. J’ai étudié, essayé et pratiqué à peu près tous les types de méditations qui existent. Heureusement, dans tout ce que j’explorais ou plongeais, je gardais généralement toujours un oeil critique. Je vous encourage à toujours garder un oeil critique, envers tout ce qu’on peut vous enseigner, envers tout ce que vous lisez, envers tout les enseignants, etc. Même envers ce que je vous partage. La confiance aveugle n’a pas sa place. N’avalez rien sans avoir pris le temps de tester par l’Esprit, bien centré en votre Âme et connecté à Dieu. Attention, ne testez pas par l’ego, par le mental, car le résultat sera faux, donc non fiable et vous guidera vers un chemin de ronces. Apprenez à discerner et à intégrer la Vérité par vous même, par la guidance de Dieu. 

Je crois sincèrement qu’il est primordial de comprendre qu’il y a toutes sortes de méditations. Chaque approche et presque chaque enseignant, à sa propre définition, sa propre méthode. À mes débuts en méditation, je visais un façon de gérer mon stress, mon anxiété, mon état dépressif, mes douleurs physiques, mes problèmes physiques et j’étais consciente que je cherchais la façon de redevenir moi-même, cet Enfant de Dieu qui s’était égaré. Ainsi, j’ai appris toutes sortes de façons de méditer. Cependant, mon focus demeurait toujours le même. Beaucoup de types de méditations m’encourageaient à faire le vide dans mon esprit ou à fuir vers d’autres réalités. Mais pour moi, cela ne faisait pas de sens. Oui, je voulais apprendre à calmer mes pensées, refuser les pulsions et pièges de l’ego, refuser les états de mal-être, mais mon but était surtout de reprendre mon propre pouvoir et mon libre arbitre! Je voulais apprendre à me centrer en mon coeur, trouver ces ombres et souffrances, afin de me permettre de me transformer. Ainsi, j’y trouvais des outils pour mieux me centrer en mon coeur et y rester, mais j’adaptais ces méditations à mes objectifs. 

Durant l’adolescence, c’était comme si j’avais perdu le contrôle de ce qui se passait en moi, en mon esprit! Mon mental prenait presque toute la place… Je ne contrôlais plus ce qui se passait en moi, et je voulais redevenir maître de moi-même, maître de mon corps, de mes pensées, de mon temple. Cette étape était nécessaire afin que je puisse ensuite, avec tout mon libre arbitre, prendre refuge en Dieu. Je voulais juste apprendre à plonger en moi, en mon coeur, même si ce dont je prenais conscience n’était pas toujours beau! En mettant l’ego aux poubelles, j’ai appris à prendre plaisir à voir ces zones d’ombres en moi, car cela me permettait de me libérer de ces ténèbres et de permettre à Lumière d’y renaître.

Apprendre à faire le vide ne faisait pas de sens, car je me disais que le vide n’existe pas. Le vide fait est immédiatement rempli. Si je fais le vide, quelque chose prendrais nécessairement rapidement place en moi. Et moi, je voulais que ce soit uniquement Dieu qui prenne place en moi. Si vous partez de votre domicile pour un mois, en laissant les portes grandes ouvertes, vous pensez vraiment que rien n’y personne n’entrera chez vous??? Donc sachez, que si vous faites le vide, il sera rempli de « n’importe quoi » qui veut prendre place en vous, car votre intention est de faire le vide. Mais le vide ne reste pas vide longtemps: autre chose prend place très rapidement… L’intention que nous posons lorsque nous méditons est primordiale et très déterminante des résultats que nous obtiendrons.

Sachez que nous sommes conscients d’environ seulement 5% de tout ce qui se passe dans la réalité. J’aborderai ce sujet dans un autre blogue. Nos sens physiques perçoivent seulement environ 5% de la réalité, ce qui est très peu! Alors, il s’en passe des choses dans le 95% restant. Il s’en passe des choses en douce, sans qu’on en ait conscience. Et ce n’est pas parce que l’on en a pas conscience, que cela n’a pas d’effets sur nous à court, moyen et long terme! C’est une pensée magique, une pensée de déception mensongère illusoire, que de penser, et de s’imaginer, que ce dont nous ne sommes pas conscients ne nous affecte pas! Le but est donc de se connecter à notre Âme, à Dieu, afin d’être de plus en plus conscients de ce 95%, afin que ceci nous influence de moins en moins. 

Donc, j’ai réalisé rapidement, que je ne voulais pas faire le vide, je ne voulais pas fuir ma réalité et je ne voulais pas que quelque chose dont je n’ai pas conscience prenne place en moi! Ainsi, je pratiquais une méditation dans laquelle je choisissais de me centrée en mon coeur, et de m’apaiser afin de ressentir ma Présence, la présence de mon Âme. En ressentant ma présence en tant qu’Âme, j’apprenais de plus en plus à me connecter à Dieu, à faire de la place à Dieu, afin de développer une relation intime avec lui. Ainsi, les cours de méditation et de yoga que j’ai enseignés étaient empreints de cet objectif. C’est ce fondement qui sous-tend la méditation que j’enseigne.

Ainsi, si votre intention est de ressentir la présence de votre Âme, afin de vous connectez à Dieu et de laissez son Saint-Esprit vous habitez, c’est bien différent, c’est merveilleux et c’est ce qu’on veut! Jadis, le mot oraison était grandement utilisé. Je crois que le mot oraison serait approprié pour décrire la méditation que j’enseigne. Selon le Larousse, l’oraison est « une prière mentale sous une forme de méditation, dans laquelle le coeur a plus de part que l’esprit »(https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/oraison/56289, consulté le 31 mars 2019). Bon, si on oublie le non-sens que lorsqu’on a part dans le coeur, c’est évidemment qu’on ne fait pas une prière mentale… Puis, si on comprend que le mot « l’esprit » utilisé semble signifier « mental » dans cette définition, et qu’on le met donc de côté, leur définition prendrait du sens. Je me permets donc de reformuler leur définition comme suit: « prière à Dieu, sous une forme de méditation, dans laquelle, le coeur a plus de part que le mental ». 

Linternaute définit l’oraison par:  « prière destinée à une divinité particulière qui nourrit l’espoir d’une réponse céleste, à tout le moins d’une compréhension accrue de sa volonté » (https://www.linternaute.fr/dictionnaire/fr/definition/oraison/, consulté le 31 mars 2019). Je suis d’accord avec cette définition, si on remplace divinité par Dieu et qu’on parle de Sa Volonté! Je la reformule donc ainsi: « prière destinée à Dieu qui nourrit l’espoir d’une réponse céleste, à tout le moins d’une compréhension accrue de Sa Volonté »

J’ai trouvé une 3e définition qui décrit bien: « L’oraison est une prière prolongée et silencieuse en présence de Dieu. L’être humain adhère à cette présence par l’acte de foi profonde. Faire oraison, c’est s’ouvrir humblement à l’action mystérieuse de l’Esprit de Dieu qui agit dans le corps de l’homme. » (https://eglise.catholique.fr/glossaire/oraison/, consulté le 31 mars 2019).

Les synonymes du mot « méditation » que j’enseigne est donc oraison et prière. Mais plus personne ne connaît la signification du mot oraison. Le mot prière est quant à lui malmenés, remplis de connotations assez négatives et religieuses ou n’étant que des paroles prononcées avec les lèvres et/ou le mental. Ainsi, afin d’utiliser un mot que les gens puissent comprendre, un mot qui possède un sens pour les gens et pour moi, j’utilise le mot méditation. Ainsi, voici clairement ce que veut dire le mot méditation pour moi. Voilà le fondement de mon approche de la méditation : ).

Donc, prenez garde aux méditations qui vous apprennent à faire le vide, cela peut être très dangereux. Prenez gardes au méditations qui vous font fuir la réalité, qui vous font fuir votre réalité et qui vous encouragent à vous oublier dans le moment présent. Le moment présent est un outil que l’on peut utiliser pour se rapprocher de Dieu si c’est ce que l’on choisit. Mais si vous ne choisissez pas Dieu, vous choisissez l’ombre, que vous en soyez conscient ou non. Et peu importe comment semble briller des divinités, dieu,  etc., soyez vigilant et utiliser votre discernement, car ils sont généralement de l’ombre, des loups déguisés de peaux de moutons. 

Choisissez la simplicité d’une méditation, de juste ressentir votre Présence, votre Âme de plus en plus, Dieu. Cette simplicité vous permettra de développer une Sérénité de plus en plus profonde. Cela vous permettra de ressentir de plus en plus votre Vitalité et de l’activer. Vous ressentirez ainsi de plus en plus la Plénitude d’être en tant qu’Âme, un Enfant de Dieu, un Guerrier de Dieu. Votre relation avec Dieu, que vous développerez graduellement, nous nourrira profondément!

« Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme la porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. En priant, ne multipliez pas les vaines paroles, comme les païens, qui s’imaginent qu’à force de paroles, ils seront exaucés.»

Matthieu 6:6-7

Lyne Larocque, M.Sc., Guide Sérénité-Vitalité pour les Guerriers de Dieu. www.LyneLarocque.com

Merci de partager ou reproduire dans son intégralité! Tous droits réservés.

%d blogueurs aiment ce contenu :